BALADE DES FEMMES DU 8 MARS

BALADE DES FEMMES DU 8 MARS

ballade entre filles

Dimanche 8 mars, c’était donc la journée de la femme et pour le Génépy Moto Club, la balade « des femmes », même si elles sont toujours aussi nombreuses et passionnées dans toutes nos sorties.

Départ de Gap à 8h30 tapantes malgré un air encore un peu frisquet mais qui se sera rapidement réchauffé pour faire place à une superbe journée bien ensoleillée. Après un peu de nationale, retrouvailles avec le « team squadron » du Buëch qui attendait au giratoire de Sisteron-nord. Puis descente en convoi vers Digne-les-Bains. 20 motos, 2 sides, une trentaine de personnes : belle équipe !

Arrivés à Digne, petit moment d’égarement : « où qu’on a rendez-vous ? C’est pas là-haut, c’est là-bas ? ». Rectification faîte, retour vers le centre commercial pour trouver la fameuse chocolaterie. Au passage, Mathu, toujours jeune rebelle, a failli se faire prendre sans casque par la patrouille en bleu mais une inspiration soudaine (si ce n’est miraculeuse) l’a fait s’arrêter pour se conformer au règlement et éviter la prune…

Une fois tous installés dans la boutique à chocolats et biscuits nous avons eu droit à plein de petits égards : jus de fruits, cafés, biscuits maison, cours sur le cacao, ses fèves, son beurre, sa poudre… et bien sûr dégustation desdits produits sous toutes leurs formes. Bonne adresse. Quelques uns en ont profité pour ne pas repartir les mains vides…

Un peu de route ensuite en remontant la Bléone jusqu’au-delà de La Javie pour trouver un charmant coin à pique-nique au bord de la rivière. Photos d’usage pour se souvenir de cet instant, apéro, casse-croûte et petite sieste… elle est pas belle la vie le dimanche quand il fait beau ? Après le repas quelques uns ont entrepris la remontée de la vallée jusqu’au petit village de Prads-Haute Bléone (très chouette), avant de redescendre récupérer les grosses feignasses (des deux sexes, je précise) qui finissaient leur sieste…

On the road again, direction le col du Labouret et Seyne-les-Alpes où nous avons pu abreuver nos montures… mais pas nous, la faute à un débit de boisson inondé (par de l’eau, un comble pour un troquet!). Partie remise puisque nous en avons trouvé un autre, ouvert et sec, donc accueillant à Sélonnet. (Ouf, j’ai cru mourir par manque de café – note de l’auteur) !

Après cette pause reprise de la route par le col Saint-Jean, jusqu’à la route de l’Ubaye où le groupe s’est scindé : les gens du Nord (qui ont dans le cœur, etc.) prenant le chemin vers Savines, ceux du Sud (qui en ont aussi… du cœur, je parle) descendant vers Espinasses, puis vers leurs pénates respectives.

En définitive une superbe journée de moto, la première après la froidure de l’hiver, et un avant-goût de printemps qui nous annonce de belles sorties en perspective. Tout cela sous le signe du respect que nous portons tous à nos dames, motardes ou non, à qui cette belle balade était dédiée.

Gilbert.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.