Carcassonne, du 14 au 18 mai 2015.

Carcassonne, du 14 au 18 mai 2015.

 

 

carcasonne

N’ayant trouvé personne pour faire ce compte rendu, je prends ma plume pour vous conter ce sympathique weekend en pays Cathare, concocté par Carmen et Alain.

Le rendez vous est prévu à Gap, le jeudi 14 à 8h30 : heure pas trop matinale, on n’était donc pas obligés de se lever avant l’aube. Tiens donc, de qui provient cet appel téléphonique, à 6h08, réveillant notre gentil organisateur ??? De Mathu !!!! Lequel était prêt à 5h30, croyant avoir été oublié (pourtant j’avais écrit 8h30 et pas 5h30 dans le mail…)

Nous partons comme prévu par l’autoroute pour récupérer Josette et Mathu à Port de Bouc. En cours de route, petit incident : à cause du vent, Anne a « turbulé » et perdu un gant !!!!

Après avoir rejoint Josette et Mathu, fait un arrêt pique nique, repris la route en slalomant dans les bouchons, on arrive enfin à Carcassonne, poussés par un fort vent.

Après l’installation dans l’auberge de jeunesse, nous partons attendre Michelle et Vincent au bar du coin, en  savourant une bonne bière.

Le soir, Alain nous dit que les hommes (cherchez l’erreur, j’en fais partie !!!), peuvent aller récupérer leurs motos sur le parking extérieur pour les mettre à l’abri dans la cour de l’auberge.

Soirée tranquille après avoir savouré une excellente brandade ???? Pas pour tous, à cause d’un groupe d’ados espagnols plutôt bruyant, qui a vu « débouler »  Jacky à minuit, simplement vêtu d’un caleçon. Et le calme se fit soudain, un miracle !?!? (Non, un Jacky énervé…)

Vendredi : journée sans moto.

Nous rejoignons notre guide Nathalie (pas moi, l’autre) qui nous fait visiter la Cité et le Château Comtal de Carcassonne. Visite très intéressante avec une guide appréciée de tous.

Pas de risque de coup de soleil, peut être de « turbuler » encore dans le vent, mais ouf pas de pluie. Le midi nous nous réchauffons au resto avec un cassoulet.

Puis départ à pied vers le canal du midi, pour une croisière commentée. Tout le monde tient le rythme, sauf Mathu, qui pour l’occasion s’est offert une paire de baskets hors de prix (8,50 €), mais avec semelles quasi inexistantes.

Tout le monde arrive finalement à bon port et nous embarquons pour une croisière relaxante (N’est ce pas Mathu ?).

Ensuite retour tranquille dans la Cité, à pieds pour la plupart, en bus pour….. Mathu.

Fin d’après midi libre, bar pour les uns, lèche vitrines pour les autres. Et soirée au calme pour certains à l’auberge (sans ados espagnols), tour des remparts au clair de lune pour les autres.

Samedi nous suivons Carmen et Alain sur de belles petites routes qui nous mènent jusqu’au gouffre de Cabrespine, où nous attendent quelques Réalmontais. La visite son et lumière du gouffre, immense et magnifique, nous ravit. Surtout Carlos (du MC Réalmontais) à qui la guide avait promis de lui faire découvrir « le bonheur des femmes »

Ensuite nous partons vers Château Lastours pour partager un pique nique, et montée du belvédère pour admirer les trois châteaux.

Après la pause café nous partons vers le Pic de Nore, plus haut sommet de la montagne noire (1211m), moment inoubliable  de cette journée.

En effet, bien qu’un groupe de motards nous ait signalé qu’ « il fait froid là-haut », même pas peur, comme de vrais montagnards, on y monte !!!! Enfin la moitié du groupe, car on s’était malencontreusement séparés à un carrefour.

Arrivés en haut dans un brouillard à couper au couteau, les motos tanguant dangereusement dans le vent et bien frigorifiés (1° seulement), nous continuons notre route et descendons vers le soleil. Et nous croisons un groupe de valeureux motards, prêts à affronter la montagne noire ; mais tiens, on les connaît, c’est le reste du groupe qui arrive en sens inverse !!!!

Enfin tout le monde se rejoint en bas pour la photo de groupe et vite on repart vers Mazamet pour partager un dernier verre avec le MC Réalmontais. On se dit alors au revoir, en se donnant rendez vous l’an prochain si possible.

Comme la veille, soirée tranquille à l’auberge, ou balade dans la Cité.

Dimanche, déjà le retour.

Nous partons, toujours poussés par le vent qui ne nous aura pas quittés du weekend, d’abord par l’autoroute, puis par de belles petites routes, Lodève, Navacelles, Gorges de St May.

Merci beaucoup à Carmen et Alain pour ce weekend où tout le monde s’est régalé.

Nathalie.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.